nos z'amours de chats

discussions entre passionnés de chats
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Carnet de voyage: Londres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Petitbeurre
Amateur
Amateur


Féminin
Nombre de messages : 58
Points : 74
Date d'inscription : 15/09/2014

.
. .: 160

MessageSujet: Carnet de voyage: Londres   Jeu 30 Juin - 23:45

Nous arrivons à Stansted sans encombre et sautons dans le train pour le centre de Londres. Après nous être procuré nos Oyster Cards, nous nous dirigeons vers Victoria pour y déposer nos fardeaux à roulettes. Puis, cap sur le Borough Market, un marché où il fait bon manger, nous nous y régalons d'un scotch egg au boudin noir, d'un énoooorme bratwurst et de donuts: l'un fourré à la confiture de framboise, l'autre au caramel.
Mais très vite, le temps se gâte. Nous nous abritons sous le pont. J'abandonne brièvement mon compagnon d'infortune en quête d'un imperméable. Ma mission remplie, nous partons à la recherche du Globe Theatre, le long des berges sous des trombes d'eau.



Le temps ne se prête pas tout à fait à la suite du programme, nous gagnons donc Picadilly, en désespoir de cause et trouvons refuge chez Fortnum and Mason. Rapidement, les odeurs de thé nous enveloppent. Nous apercevons des escaliers aux rambardes chargées de fleurs. Nous descendons...

Un aperçu des vitrines de ce magasin lorsque nous y étions.
http://londonist.com/2016/05/alice-in-wonderland-comes-to-fortnum-mason

Le temps s'éclaircit enfin, nous retournons au Borough Market pour un verre, car à 17h, it's Pimm's o'clock!



Petite pause à l'hôtel avant de repartir pour le dîner... et le meilleur restaurant russe de la ville, j'ai nommé: Mari Vanna.





Le lendemain, mercredi matin, place à l'aventure au Richmond Park, le parc royal le plus vaste de la ville, excentré, et une réserve sauvage. Allez savoir pourquoi mais là haut, on peut circuler en voiture dans ce genre de lieux... Sont fous ces bretons.
Nous marchons, marchons, marchons, parmi des arbres qui ont vécu tant de choses... mais chuuuuuut! Nous nous retrouvons bientôt nez à nez avec des biches et leurs petits. Nous nous éloignons à pas de loup afin de ne pas réveiller les instincts protecteurs des mères.



En sortant, nous apercevons quelques lapins sortis de leur terrier.



Nous retournons vers le centre dare dare car ce soir, c'est comédie musicale, et comme un avant goût, nous nous arrêtons au London Cocktail Club pour boire un... Willy Wonka!
Nous avalons quelques brioches chinoises en allant à Drury Lane pour assister au spectacle.
Ce sera Charlie et la Chocolaterie.



Grandpa Jo remporte tous les suffrages (il y a toujours un Jo quelque part) Les gags sont hilarants, il y a de l'émotion, de la magie. Les comédiens sont acclamés en fin de spectacle comme des stars de cinéma ^^

Nous rentrons nous coucher. Le lendemain, remis de nos émotions, nous nous mettons à la recherche de Little Venice, point de départ d'une navette maritime pour Camden. La balade au fil de l'eau est rafraîchissante, sur les berges, les cyclistes et autres passants nous saluent en français.




Après, un autre marché de bouffe à Camden Lock, direction Brixton, l'après-midi (quartier jamaïcain), et le Crystal Palace dans la foulée.
Vite! 17h approche et je tiens à entendre Big Ben sonner.



Vendredi, dernier jour... sans les valises.
Nous décidons d'assister à la relève de la garde, un peu spéciale cette année, festivités du 90ème anniversaire de la reine obligent!
Les gardes nous offrent un spectacle digne de Broadway. Une battle musicale s'engage: on nous joue respectivement l'intro de In the Stone et du Ennio Morricone








Et soudain.. Elle sort du palais en voiture. J'ai juste le temps de photographier la reine qui se rend à la messe à St Paul.




Après déjeuner, cap sur la City, nous nous résolvons à nous attaquer au mystère des templiers. Nous passons tout près et nous manquons presque l'entrée dans le quartier des avocats.
L'endroit est inquiétant et recèle de secrets.






Un chant occulte mélodieux nous parvient de l'église. Nous tentons d'y pénétrer, irrésistiblement attirés mais nous trouvons portes closes...
Nous nous éloignons, non sans afficher un air détaché, et décampons dès que nous sommes hors de vue.
Ouf! Drôle d'expérience. Nous trouvons refuge dans un pub emblématique non loin: Blackfriar.




FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Carnet de voyage: Londres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
nos z'amours de chats :: Voyages et découvertes-
Sauter vers: