nos z'amours de chats

discussions entre passionnés de chats
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  Comment le chat a domestiqué l'homme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Souris cha cha cha
Débutant
Débutant


Masculin
Nombre de messages : 1
Points : 3
Date d'inscription : 01/04/2015

MessageSujet: Comment le chat a domestiqué l'homme   Ven 3 Avr - 23:32

On raconte que l'homme aurait domestiqué le chat, il y a plus de 5 000 ans. Comment peut on croire à une histoire pareille ?

Comment des primates aussi balourds et à l'odorat aussi peu développé auraient ils pu apprivoiser le plus intelligent des félins ?

Qu'ils aient asservi ces crétins de loups, en en faisant des chiens, passe encore, ils sont aussi bêtes les uns que les autres. Mais un chat, ça ne se laisse pas berner aussi facilement que ça. Lisez donc comment les choses se sont réellement passées …

Il y a très longtemps, plusieurs millions d'années, le grand ancêtre des félins régnait en maître sur la planète. Il était tellement parfait, qu'il s'est répandu sur tous les continents, à conquis tous les écosystèmes. Et s'est adapté à divers environnements.

Parmi ses descendants, il en est un qui s'est plu dans le désert. De petite taille pour économiser son eau, le chat, car c'était lui, a parfaitement réussi à survivre.

Buvant peu, quelques gouttes de rosée ; chassant la nuit, des petits rongeurs, insectes, lézard et oiseaux ; les chats auraient bien pu rester l'éternité à vivre dans les sables.

Mais un jour, la route des chats a croisé celle des hommes. Ces hommes bougeaient sans cesse. Ils traînaient avec eux quelques gros herbivores encore plus stupides que les chiens qui les gardaient. De temps en temps, ils tuaient un de ces animaux, utilisaient sa peau et sa toison pour s'habiller.

Les hommes sont faibles et sans défenses naturelles. Ils ont froid la nuit, chaud le jour, consomment beaucoup de ressources et gaspillent beaucoup aussi. Ils mangeaient la viande des animaux qu'ils appelaient moutons. Mais ils ne mangeaient pas tout, ils abandonnaient leurs restes à leur chiens. Et ces mêmes chiens tellement gavés par leurs maîtres, en laissaient aussi.

Alors des chats, ont pris l'habitude de suivre les hommes. C'était facile, inutile de courir le jour sous le sunny, l'odeur forte des hommes et du bétail restait longtemps derrière eux, même les grandes tempêtes de sable ne pouvaient pas complètement l'effacer.

Inutile donc de prendre le risque d'être attaqué par ces brutes de chiens ou d'inquiéter les craintifs bipèdes en se montrant trop ostensiblement. Il suffisait d'attendre la nuit, pour se jeter sur les restes, plus faciles à attraper que les proies habituelles.

Mais sans perdre la patte quand même, les chats continuaient à chasser, une gerbille par ci, un reptile par là. Et petit à petit, les chats, à force d'apparitions furtives ont réussit à habituer l'homme à leur présence.

Ce n'était qu'un maigre avantage. Un peu de confort dans une vie qui restait dure, un peu de risques aussi. Les chiens sont plus dangereux que les scorpions et les serpents. Et les hommes savent tuer de loin, sans qu'on ne voit la mort venir.

Mais dans le désert, tout est bon à prendre, les chats y trouvaient leur compte et les hommes acceptaient de plus en plus qu'on les suive.

Et puis, les hommes ont quitté le désert, et les chats ont suivi.

Et les hommes sont arrivés au royaume des 2 terres, et c'est là que la domestication a commencé.

En Égypte, puisque c'est le nom que l'on donne maintenant à ce vieux pays, les hommes vivaient différemment de ceux du désert. Ils mangeaient bien des animaux, mais pour se nourrir, ils cultivaient surtout la terre. Une fois par an, ils stockaient leurs récoltes dans des greniers, pour manger toute l'année. Mais bien souvent la récolte ne durait pas un an. Non pas que la terre n'ai suffisamment produit, mais des rongeurs avaient tout grignoté avant les hommes.

Ils avaient bien essayé quelques ruses architecturales, comme de mettre les greniers en hauteur. Ils avaient lâché leurs chiens sur les rats, mais ces gros nigauds n'étaient pas assez vifs, pour faire l'affaire. Ils avaient essayé des serpents, mais un serpent c'est sourd, même si c'est redoutable, c'est fainéant, quand ça digère une proie, ça ne fait plus rien d'autre, et puis il arrivait que les serpents attaquent les hommes. Ils avaient eu plus de succès avec des genettes, un très vague et très éloigné parent des chats, mais le résultat n'était pas à la hauteur du besoin.

Alors, les chats ont compris comment faire. Depuis le temps qu'ils chassaient dans le désert, attraper des rongeurs sédentaires n'était qu'un jeu de chaton.

Les hommes des 2 terres étaient souvent tristes et avaient souvent afraid et ça se sentait, alors les chats les ont consolés et rassurés en ronronnant, comme des chatons qui calment les inquiétudes de leur mère en montrant ainsi qu'ils sont tous présents.

Les hommes ne communiquaient qu'en parlant, alors les chats leur ont parlé, ils ont utilisé 3 fois plus de sons qu'ils ne le font entre eux pour s'adresser aux hommes.

Mais surtout, les chats ont bien pris garde à ne pas exterminer les souris. Il fallait rappeler aux hommes que sans chats, plus de grains dans les greniers.

C'est ainsi que nous, les chats, avons domestiqué les hommes. Sans nous ils n'auraient jamais pu évoluer jusqu'où ils sont parvenus.

Nous avons dressé les hommes, là où un homme doit dire « j'ai faim, donne moi à manger ! », il nous suffit d'un seul demi miaulement devant une gamelle pour qu'ils comprennent. Là où un homme dit « je ne peux pas ouvrir la porte, je veux sortir, ouvre moi cette foutue porte ! », il nous suffit d'un seul demi miaulement devant la porte pour qu'ils comprennent. Là où les hommes nous racontent leurs malheurs pendant des heures, il nous suffit d'un seul miaulement et d'un petit ronron pour qu'ils comprennent que ce n'est pas grave, qu'on est là, que ça va passer.

En Égypte, nous avons connu notre premier âge d'or. Reconnus comme des maîtres, on nous a rendu un culte. Le culte de Bastet, déesse de la féminité, de la maison, du bonheur, de la médecine et de la chaleur du sunny que nous savons si bien capter.

Et oui, les égyptiens n'étaient que des hommes, ils ne voyaient en nous qu'un esprit féminin, ignorant peut être qu'il faut aussi des mâles pour se reproduire. Nos talents de chasseurs ont donné à Bastet le pouvoir de terrasser l'immonde serpent Apophis, qui menaçait l'équilibre de l'univers en voulant renverser la barque solaire du grand dieu Ré.

Notre puissance de prédateurs nous a même valu de remplacer la pourtant terrible déesse lionne Sekhmet, déesse de la guerre.

Les dieux égyptiens étaient comme nous, adorables et redoutables en même temps.

Fiers de leurs si bons maîtres, les égyptiens ont créé le premier service de contre espionnage de l'histoire d l'humanité. Une police spéciale, rien que pour nous protéger, pour éviter que d'autres peuples ne nous volent. Plus encore, ils nous ont concédé la vie éternelle en nous momifiant par millions.

Pendant des siècles et des siècles, le royaume des 2 terres a été le plus puissant du monde, grâce aux chats.

Las, on ne peut jalousement nous garder trop longtemps. Curieux de tout, nous avons fini par traverser les mers, sur des bateaux grecs, et nous avons peuplé tout le vieux monde.

Partout notre supériorité a été reconnue. En chine on nous a choyés et gardés jalousement derrière une grande muraille, pendant quelques siècles, permettant là encore à une population humaine de devenir une grande civilisation, capable de dominer un monde.

Souvent, nous avons été traités en dieux ; associés à Diane par les romains ; à de nombreux Saints par les chrétiens ; adorés sous le culte de la déesse Satsi chez les hindous, Shiva nous a donné 9 vies, vous ne saviez pas ?

Ecoutez où plutôt lisez :

Un jour qu'un chat était en train de roupiller tranquillement devant un temple, Shiva est venu le réveiller pour lui demander ce qu'il savait faire. Il n'était pas de très bonne humeur qu'on trouble son sommeil, mais c'était Shiva quand même. Alors pour justifier qu'il glandouillait au sunny devant des hommes qui trimaient comme des malades, il a répondu un truc simple. Il a dit qu'il savait compter. Shiva lui a demandé jusqu'à combien. Bêtement, il lui a dit jusqu'à l'infini. Shiva lui a demandé de compter jusqu'à l'infini. Sans conviction, il a commencé à compter. Mais à 9 il s'est endormi, rattrapé par sa sieste interrompue. Shiva a alors décrété que puisqu'il ne savait compter que jusqu'à 9, alors il aurait 9 vies. Puis ensuite, il a réfléchi. « Le chat a compté jusqu'à 9 et s'est endormi. Mais un sommeil sans fin, sans fond, sans pensée préfigure l'infini ». Shiva ajouta donc au terme des 9 vies, les chats accéderont directement à la Félicité Suprême.

Pensez si je m'en rappelle, c'était moi ce chat, mais ce n'est pas fini.

Aptes à supporter les nuits glaciales des déserts, nous sommes aussi allés dans le grand Nord ; tirant le char de la déesse Freyja des vikings, sous le nom de Skogkatt, nous avons tenu en échec le formidable dieu Thor, malgré sa force colossale il n'a jamais pu soulever un chat accroché au sol.

Ce dernier culte nous a valu la plus grande erreur de l'humanité à notre égard. Leur dieu étant jaloux des hommages qui nous étaient légitimement rendus, les chrétiens, oubliant qu'ils nous devaient une grande partie de leur puissance, nous ont pourchassés et exterminés à partir du 13eme siècle, et pendant plus de 300 ans, nous faisant disparaître d'Europe.

Bien mal leur en a pris, famines et pestes les ont frappés plus que durement. On ne tue pas impunément son maître, encore moins quand c'est un dieu.

Dans notre grande magnanimité, nous sommes revenus, et avons pardonné.

Depuis le 17eme siècle, les hommes nous ont à nouveau adoré, plus comme des dieux, mais de grands artistes nous ont glorifié. Nous nous sommes maintenant bien installés et avons développé de nombreuses races.

Nous avons fini par les aimer, ces hommes qui nous servent si bien, il arrive même que l'on sympathise avec leurs chiens, c'est dire si nous ne sommes pas rancuniers.

N'oubliez pas petits minous c'est le chat qui a domestiqué l'homme et non l'inverse. C'est important, parce que comme l'a dit un renard à un petit prince : « On est responsable pour toujours de ceux qu'on a apprivoisé ! »

Maintenant, vous êtes libre de croire ou non à cette histoire, mais réfléchissez bien mes petits minous, vous voyez le truc à coté du clavier sur lequel je m'use les griffes ?

Pourquoi croyez vous que ça s'appelle une souris ?
C'est pour faire plaisir aux hommes ?
Mouuai ou ?

Cette histoire est dédiée à Moustache, Callisto, Dragon, Gamine, Chloé, Galaad, Kaloue, Narcisse, Howard, Galaade, Funny, Charlot, Eliot, Bergamote, Lilith, Baal, Léto, Ghanyma, Allia, Frodon, Odrade, Squatty, Romuald, Nila, Sethi, Milou, Flocon, Orion et aussi à leurs copains chiens Pruneau, Tokyo et Mâat.


Note sur le plagiat : Il existe 2 autres versions de cette histoire sur Internet publiées sous d'autres pseudos qui m'appartiennent. Elle a aussi été reprise dans avec mon autorisation dans une revue de chats persans.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 1523
Points : 1233
Date d'inscription : 11/10/2007

.
. .: 30

MessageSujet: Re: Comment le chat a domestiqué l'homme   Dim 5 Avr - 19:22

bienvenu et
Merci souris de ta contribution sur l'existence de nos félins parmi les hommes

_________________
BONNE JOURNEE Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nozamoursdechats.forumpro.fr
 
Comment le chat a domestiqué l'homme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
nos z'amours de chats :: Nos amis félins :: Tout savoir sur nos petits et grands félins-
Sauter vers: